Chantier,  Travaux

Toiture: lexique et definition des elements qui la compose

Vous travaillez avec un professionnel pour la mise en place de votre toiture et vous n’êtes pas sûr de comprendre tous les jargons techniques de ce domaine. Voici les vocabulaires à savoir avec leurs définitions, en trois catégories.

Les structures de base d’une toiture

Le toit est la partie supérieure d’un bâtiment et la toiture désigne l’ensemble des toits d’un bâtiment.

Une toiture se tient en place grâce à la charpente, elle se définit comme le squelette, en bois ou à fermette, le support de toute la toiture. Légère et facile à installer, elle répartit les forces d’une manière appropriées.

Les combles constituent un volume sous la toiture. Elles peuvent être aménageables ou non. Quand elle se brise, on le désigne par mansarde, deux faces la constituent, chacune sur un versant. Les combles sont ventilés à l’aide de la chatière grâce à la présence d’une ouverture.

Les voliges sont des pièces de bois rectangulaire soutenu par les chevrons. Les voliges et les chevrons supportent les tuiles. Ces derniers couvrent le toit.

Les tuiles déclinent sous plusieurs types : plate, ronde (agrémentée d’un petit canal) ou mécanique (à emboîtement). Ils se fabriquent aussi d’argile cuite, de béton, en ardoise et en bois.

Les liteaux ou lattes fixent les composantes de la toiture et l’arêtier désigne le lieu intersection des deux versants du toit.

Le pontage correspond au support de couverture, en contreplaqué épais d’un demi-pouce. Il isole et consolide le toit et sert de support pour pouvoir clouer les bardeaux.

Enfin, un avant-toit, un épi ou une girouette apportent une touche stylée à la toiture.

Les composantes pour la luminosité

L’intérieur d’une maison a besoin de lumière. C’est là le rôle des composantes d’ouverture.

Les ouvertures se composent des lucarnes. En pierre ou en bois, elle protège une fenêtre du toit. C’est surtout les combles qu’ils éclairent et aèrent. Elle reste saillie sur le toit et revêt plusieurs géométries. Par exemple, circulaire, triangulaire ou outeau et rampants paraissent des formes fréquentes.

La fenêtre de toit, elle accueille une fenêtre sur la pente de la toiture. Le puits de lumière s’ouvre également sur un toit. Elle conduit la lumière du jour et les répartit vers les pièces de la maison. Mais, les puits n’apportent pas la chaleur.

Les éléments pour évacuer les eaux de pluie

Un système d’évacuation d’eau la compose sur le toit. De la gouttière ou du chéneau, le coude, le tuyau et le dauphin véhiculent les eaux de pluie vers le sol.

Au niveau du faîtage, les deux pentes du toit se rejoignent. La jointure se concrétise par les faîtières ou tuiles de faîtage qui restent imperméables grâce au closoir. C’est aussi la ligne de séparation des eaux vers les versants du toit. Ces eaux se dirigent ensuite vers d’autres canaux.

L’écran de sous-toiture, un parapluie sous le toit, s’immisce entre la charpente et toiture. Les solins ou couvre-joints servent à couvrir des endroits ouverts. Elle évite les écoulements qui s’infiltrent. Généralement, ils se localisent dans les noues, à la base des murs ou à la base des aérateurs et le tuyau des évents de plomberie.

Les bardeaux, avec son matériau de fibre de verre et d’asphalte, servent de décor à part sa fonction protecteur contre la pluie.