Chantier,  Travaux

Créer une terrasse en bois soi même c’est possible

La réalisation d’une terrasse en bois semble être à la portée de tout le monde. Notamment du fait que le bois est un matériau facile à œuvrer. Il suffit d’avoir les bons plans et les outils adaptés pour mener à bien cette construction. Voici donc quelques étapes à considérer pour rendre la création de sa terrasse en bois par soi-même possible.

Rassembler et préparer la fondation

La création d’une terrasse en bois commence par la réalisation de la fondation. Une terrasse peut être réalisée sur des lambourdes si le sol nous permet de couler une dalle en béton. Dans le cas contraire, on l’installera sur des plots réglables. Pour mieux découvrir les possibilités, il est important de choisir l’emplacement de la terrasse. Pour bien entamer ce projet, il faut alors rassembler tout le matériel nécessaire. Cela comprendra les lambourdes, et les plots si nécessaire. Ensuite, il faut aussi prévoir les lames de bois et les cales. Il faut également ajouter des tampons d’isolation, des chevilles à frapper, et des bandes bitumineuses. On doit aussi trouver des vis pour terrasse de qualité afin de pouvoir fixer les lames solidement et fermement. De préférence des vis inox qui sont à l’épreuve de la rouille et des conditions extérieures. Les lambourdes doivent être fixées sur une dalle en béton. Si cet élément n’y est pas encore, il faut donc procéder à un coulage de béton. Si le sol ne le permet pas, les lambourdes devront être posées sur des plots. Ensuite, il faut les orienter dans le sens de la marche. Les lames ensuite viendront se poser perpendiculairement à celles-ci. Elles doivent aussi respecter un entraxe de 40 à 50 centimètres.

Pré-percer les lambourdes et les fixer

La prochaine étape consiste à préparer les lambourdes pour qu’elles puissent recevoir les lames de la terrasse. Pour ce faire, il faut commencer par poser une cale d’environ 10 mm d’épaisseur contre le mur. On prendra ensuite une lambourde qu’on placera perpendiculairement au mur. Si une partie e celle-ci dépasse la dalle, il faut la couper à l’aide d’une scie. Ensuite, on fera également de même aux autres restantes pour qu’elles soient toutes à la bonne dimension. Après, à l’aide d’une perceuse, on pré-percera toutes les lambourdes pour les préparer à la fixation. Une fois ce processus terminé, on procédera ensuite à la pose des tampons d’isolation. Maintenant, il faut fixer la première lambourde dans le sol. Cela se réalise en perçant la dalle au même niveau que les trous pré-percés sur chaque lambourde. Un foret à béton sera très utile dans cette opération. Dans chaque trou, on installera ensuite des chevilles à frapper, et qu’on enfoncera à l’aide d’un marteau. On procédera aussi de la même manière avec les autres lambourdes. Tout au long de cette opération, il faut toujours respecter l’entraxe entre ces éléments. Et ce, tout en gardant un œil sur leur nivelage à l’aide d’une règle de maçon et d’un niveau. Après cela, il ne reste plus qu’à poser les bandes bitumeuses.

Poser les lames de la terrasse et les lames de chants

Il faut à présent poser les lames de terrasse et les lames de chant. La première étape consiste à poser la première lame de terrasse. Cependant, c’est la première lame de chant qui doit être posée avant. Elle doit tenir compte de la hauteur du chant. Donc, il peut être nécessaire de couper cette lame dans sa longueur. Notamment si sa largeur est insuffisante ou dépasse la hauteur du chant de la terrasse. Pour parfaire chaque coupe, il est judicieux de recourir à une équerre et d’une scie circulaire. C’est seulement après qu’on pourra poser la première lame de terrasse. Et ce, en faisant en sorte de recourir entièrement la lame de chant préalablement posée. Chaque lame devra être vissée en 2 points pour une meilleure tenue. Une fois que toutes les lames de la terrasse sont posées, il ne reste plus qu’à poser et fixer les lames de chant restantes. Toutes les bordures qui dépassent devront être coupées à l’aide de la scie circulaire. Et ce, toujours en mesurant avec précision et en traçant les parties à enlever. À présent que tout est monté, il ne reste plus qu’à procéder à une phase de finition. Celle-ci comprendra généralement une étape de ponçage avant d’appliquer une première couche de revêtement.